CV académique 

Hajar MASBAH

Étudiante en doctorat

Discipline : Anthropologie sociale et ethnologie

Institution(s) de rattachement : EHESS

Laboratoire(s) de rattachement : CETOBaC

Suite à sa formation en sociologie à l’université Mohammed premier (Maroc), et son Master en Politiques culturelles,  à l’Université Paris Diderot, Paris 7 (France), Hajar MASBAH prépare actuellement un doctorat à l’EHESS, Paris. Son sujet de thèse porte sur " La diffusion du Soufisme contemporain à travers l'art et la culture en France" . Elle est inscrite à l’école doctorale : « Anthropologie sociale et ethnologie » et rattachée au laboratoire CETOBaC, où ses recherches sont dirigées par Monsieur Alexandre PAPAS, en codirection avec Monsieur Farid El ASRI, à l'Université internationale de Rabat (Maroc).

Intérêts scientifiques 

  • Anthropologie du Soufisme contemporain et le phénomène de globalisation. 

  • Sociologie et politiques du dialogue interreligieux et interculturel. 

  • Histoire des arts islamiques, et ses développements contemporaines. 

  • Sociologie de l'art et des politiques culturelles. 

  • Sociologie des arts Urbains dans l'espace public ( Street art et graffiti ). ​​

Mémoires universitaires: 

  • "De la diffusion du Soufisme contemporain à travers l’art et la culture en France", thèse de doctorat en Anthropologie en cours de préparation depuis 2019,  sous la direction d'Alexandre PAPAS - Cetobac - EHESS -, et Farid El ASRI, de l'université internationale de Rabat, Maroc.

  • "Une ethnographie des  pratiques culturelles et artistiques au sein de la Maison soufie de Paris", mémoire de M2 en Politiques culturelles, soutenue en 2018 à l'université Paris Diderot, Paris 7.  

  • "Les traitements de Street art, des graffitis et des tags par les politiques publiques à Paris", mémoire de M1 en Politiques culturelles, soutenue en 2017 à Paris 7.  

  • "Déchiffrer les tags des ultras de Football sur les murs de la ville d’Oujda au Maroc",  Mémoire de Licence en sociologie, soutenue en 2015  à l'université Mohamed Premier (Oujda, Maroc).  

WhatsApp Image 2022-09-10 at 20.02_edited.jpg

Activités académiques 

  • Septembre 2022: Présentation à l'université d'été organisée par l'association Democratie & Spiritualité au centre Jean Boso à Lyon. Conférence sur la thématique : « Quelles utopies nécessaires au monde qui vient ?” présentation sur les fonctions de l'art dans la société, à côté les intervenants Jean-Baptiste de Foucauld, Philippe Filliot, Pierre Giorgini, et Mathilde Imer et Laurence Vernant. 

  • 2020-2021 : Participation au projet de recherche " Soufisme en France", dans le laboratoire IDEMEC (Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative) - CNRS, sous la direction de Katia Boissevain et Francesco Piraino. ​​

  • Décembre 2021: Présentation au Séminaire « Sufism and Gender », organisé par la fondation Gorgio Cini, à Venise en Italie. Titre de participation : « The Artification of Sufi Dance in France : Whirling Dervishes Between Traditional and Professional Legitimacy. »

  • Nov 2019 : Participation au séminaire : "Universalisation, spiritualisation et patrimonialisation du Soufisme" à l'EHESS, Campus Condorcet. Titre d’intervention : « La diffusion du soufisme en France à travers l'art et la culture : étude de cas de la maison soufie de Saint-Ouen ».

Publications 

En Français: 

En Anglais: 

  • MASBAH Hajar, « The Artification of Sufi dance in France : Whirling Dervishes between Traditional and Professional Legitimacy. », Social compass, 2022. (Under review)  

En arabe: 

  • مراجعة لكتاب "التصوف العالمي: الحدود، المؤسسات، والسياسات" ، فرانشيسكو بيرينو، مارك سيدويك، دار النشر: هيرست، لندن، 2019 ، 296 صفحة. بمركز معارف ​للدراسات والأبحاث ، نشر في غشت 2020 . الرابط : (maarifcenter.ma)

  • مقال: هاجر مصباح ، " فوبيا الصورة بين اللاهوت والفلسفة"،  نشر في نونبر 2018،  موقع ألترا صوت : (ultrasawt.com) 

Sujet de la recherche Doctorale 

De la diffusion du Soufisme contemporain à travers l'art et la culture en France 

Le soufisme est un courant mystique et spirituel transversal dans la religion d'islam. Depuis quelques années, il a gagné une visibilité et une reconnaissance au sein du paysage européen. En France, depuis la fin des années 1990, Il se diffuse à travers plusieurs supports médiatiques et sociaux, en utilisant des outils tels que l’art et la culture. Il est apparu tout un réseau d’acteurs culturels et artistiques s’inspirant du répertoire soufisme. Des œuvres se créent, des objets circulent, et la spiritualité islamique s'exprime par la musique, la littérature, le cinéma, les arts plastiques et visuels, la thérapie, la méditation et l’expression. Le développement de l’offre et de la demande a permis au soufisme islamique de sortir de la tariqa traditionnelle vers une diffusion plus large au sein d’institutions culturelles marquées par une diversité des publics. Le soufisme commence à s’initier au sein des milieux non musulmans, interconfessionnels (église, synagogue, etc.) et non religieux, séculiers et laïcs où la majorité des activités n’a pas de contenu religieux (galeries, centres culturels, musées, etc). 

Nous nous intéressons dans notre projet de thèse, à étudier dans quel mesure la présentation de l’Islam et du Soufisme dans un registre artistique et culturel influence-t-il la définition de l’Islam en France et est-ce que cette présentation conduira à une Artification de la religion? 

L'Artification est un néologisme qui décrit le passage à l'art (N.Heinich et R. Shapiro, 2012). Il désigne le processus dans lequel un produit qui n’était pas forcément considéré comme de l’art, se transforme en un produit artistique reconnu par « les mondes de l’art » (H. Becker, 1988). Ce passage à l’art selon les auteurs, est le résultat d’un processus de construction sociale et historique dans laquelle l’œuvre prend nomination et institutionnalisation.

Mon travail de thèse contribue dans la ligné des recherches contemporaines qui s'interssent aux mutations du soufisme contemporain en Europe, en proposant un nouveau paradigme de lecture, inspiré par le concept d'Artification.  Avec des outils de recherches sociologiques et anthropologiques, Nous cherchons à décrire les stratégies adoptées par les différents acteurs qui participent à la création et la diffusion de ce Soufisme culturel (Artistes, confréries, institutions, publics), et observer les modalités de sa diffusion dans un espace religieux islamique, interreligieux, et séculier ou laïque.

Hajar MASBAH 

EHESS, Paris 

2021-04-28%2520(2)_edited_edited.jpg